dimanche 28 novembre 2010

Artificiel (MAJ)

Je bouffe un morceau de gâteau (sinon il va se gaspiller) et je relis les quelques 30 pages rédigées pour Tharisia 2.

Je jette un oeil à mon plan.

Aille...

***

J'ai de bonnes idées. De très bonnes idées.

Mais ça a un quelque chose d'artificiel...

C'est ma faute. En terminant Tharisia cet été, je me suis mis à visualiser un nouveau personnage. Quelqu'un pour confronter Annika. Quelqu'un pour la faire enrager.

Et là, en révisant mon plan, ce n'est pas Annika que je vois. Je me vois moi en train de tirer des ficelles pour recoller les morceaux. Pour préparer la suite des choses.

***

Doutes ce matin.

Je ne me suis vraiment pas facilité les choses en décidant découvrant qu'Averia et Tharisia seraient deux séries parallèles qui s'entrecroisent...

Ajout:
Je devrais réellement afficher une mise en garde en ouverture de ce blog.


Un panneau sur lequel on pourrait lire: «Prière de ne pas tenir compte de Pat quand il geint. Il trouve généralement solutions à ses problèmes dans les heures qui suivent».


***


Balade avec Copine sur la 10, destination Longueuil.


Je regarde distraitement le paysage, le menton dans la main, la tête appuyée.


«Et si...»


Je remue un peu sur mon siège. Un quelque chose s'agite dans ma tête, prend forme.


J'ai une meilleure idée de l'ambiance. Je comprends mieux ce que j'ai envie de raconter. 


Je corrige le plan dans ce qui me sert de cerveau et ça fonctionne!


Me reste plus qu'à balancer mes 30 pages dans la corbeille et à recommencer.


Suis chanceux, c'est la première fois que ça m'arrive depuis le début de la série.

7 commentaires:

  1. Hum... Ça me semble un cas de "laisse reposer, fais autre chose et tu y reviendras".

    Quand on voit nos propres ficelles, c'est mauvais signe!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que tes décisions semblent te la donner difficile. Mais, quand je lis un roman où je sens que l'auteur a dû travailler fort pour que tout se tienne, j'ai beaucoup d'estime pour lui.
    À ton problème, il doit y a sûrement une solution. Tu vas être fier de ton travail quand tu vas la trouver. ;)

    RépondreSupprimer
  3. @Gen
    lol, le problème étant que ç'avait reposé pendant 2 mois déjà ;)

    Mais c'est bon, j'ai réussi à charcuter la grosse ficelle. C'est moi qui m'attachait inutilement à une idée qui ne cadrait pas avec le personnage.

    @Karuna
    Ah les contraintes, c'est ce qui forment les grandes oeuvres ;)

    Confidence: Oui, plus ça avance, plus ça se complique. Je m'en rends bien compte avec ce manuscrit-ci. Mais, sincèrement, je tripe comme c'est pas possible...

    Merci de ton intérêt, Karuna.

    RépondreSupprimer
  4. Merci d'être intéressant!! lol

    RépondreSupprimer
  5. Contente que ça ait débloqué! Ah les personnages... quand ils sont en carton, ils sont mauvais mais obéissants. Quand ils sont solides, ils sont ingouvernables!!!

    RépondreSupprimer
  6. @Karuna
    *rougissement virtuel*

    On m'a appris à dire merci et à se taire quand on reçoit ce genre de commentaire plutôt que de chercher bêtement quelque chose d'intelligent à répondre.

    Merci, donc. :)

    @Gen
    Ouah! C'est bien dit.

    Ça résume bien ma situation. Suis obligé de faire une croix sur mes idées à moi pour écouter ses idées à elle!

    RépondreSupprimer