jeudi 5 septembre 2013

Ça ne s'écrit pas tout seul, ces livres-là (première partie)

Nope, ça ne s'écrit pas tout seul.

Je suis chanceux. Méga-chanceux, même. J'ai des partenaires de plume extraordinaires (et quelques tortionnaires efficaces *jette un oeil nerveux derrière son épaule* Ok, fiouh, Copine dort...) qui m'appuient, me lisent, me bottent le train et qui partagent avec moi mes joies et mes drames d'auteur.

J'ai dans l'idée de leur consacrer quelques billets. Parce que je les aime beaucoup, même si je m'engueule parfois avec certains d'entre eux (vrai de vrai).

Donc, sans ordre particulier, voici les éminences grises, les plumes de l'ombre qui m'aident à peaufiner Averia.


Photo d'Archive: Sylvie Gaydos et son état de surprise perpétuelle

Bon, j'ai dit sans ordre particulier pour pas faire de jaloux... Mais Sylvie, c'est la première.

Vrai de vrai.

Elle est devenue, depuis longtemps déjà!, ma première lectrice.

Et pas seulement parce qu'elle me harcèle pour lire la suite avant tout le monde(Hihihi!).

Sylvie débusque mes fautes, me tape sur les doigts quand je commets des erreurs grossières et me fais signe quand je m'embrouille dans mon texte. Beta-lectrice enthousiaste, elle ne se fâche même pas contre moi quand je répète quinze fois la même erreur. Au bout d'un moment, elle finit par simplement laisser des petits sourires dans les marges, pour me narguer gentiment.

Mais, surtout, SURTOUT, elle réagit au texte. Elle sème dans les marges ses réflexions par rapport aux personnages, ses remarques sur le style, ses impressions à chaud. Souvent, elle s'essaie à faire des prévisions sur le déroulement de l'histoire, elle tente de deviner où je m'en vais avec mes flûtes (c'est bien l'expression? j'avais commencé par écrire «avec mes chaussettes». ça ne collait vraiment pas...).

Ah que c'est précieux! Ça vaut de l'or. De l'or en barre (j'avais écrit «briques»... misère!). Ce genre de commentaires me guident. Ça me permet de voir ce qui fonctionne bien, ce qui casse l'ambiance ou ce qui n'est pas clair du premier coup.

Oh, et ce n'est pas tout.

Sylvie interagit avec mes personnages. Les interpelle. Les ramène à leur place ou les félicite quand ils font un bon coup. Dans le tome 3, elle a souvent laissé de longs commentaires à Kodos écrits TOUT EN MAJUSCULES que je ne pourrais vraiment pas retranscrire ici sans en censurer une partie.

C'était magique.

Parce que, ce qu'elle me dit dans ces commentaires c'est : Voilà. Tu suscites une réaction. Ton PERSONNAGE me fait RÉAGIR.

C'est comme lire par-dessus l'épaule d'un lecteur sans se faire dire «Dégage! Tu vois pas que tu me déranges?».

Sylvie, donc, est ma première lectrice. Toujours disponible, toujours très enthousiaste à l'idée de me filer un coup de main. Elle sait qu'on doit me répéter au moins trois fois la même chose pour que ça me rentre dans le crâne et ça ne l'ennuie pas. Elle commente la psychologie de mes personnages et me sort des trucs «tu ne trouves pas que tu pourrais explorer d'autres émotions dans sa palette? parce que là c'est un peu monochrome».

Oh, et je vous file quelques exemples, tirés d'A4

Puis, sans avertissement, il se jeta sur moi, m'entourant de ses deux longs bras.
Commentaire: Précision inutile. À moins que les Tharisiens soient équipés autrement que les Humains en terme de bras ;)

Ainsi, tu souhaites procéder ainsi.
Commentaire: Je te laisse choisir lequel «ainsi» tu gardes!

- En ce moment précis, l'imitai-je en écho, ses paroles se frayant un chemin dans mon âme en ébullition.
Commentaire: Imiter en écho ? Je trouve que ça frise le pléonasme. Je viens de passer 20 minutes à chercher sur le Web. Fascinant, les pléonasmes … mais pas autant que A4. ;)

Vous imaginez travailler dans ces conditions? Confier son texte à quelqu'un et le retrouver parsemé de petites notes comme celles-ci?

Bref.

Sylvie Gaydos, Beta-lectrice extraordinaire.

Un gros morceau d'Averia.

Merci!

19 commentaires:

  1. Merci de nous faire partager cet univers. J'adore :)

    RépondreSupprimer
  2. @Pat : Si j'imagine travailler dans ces conditions? J'imagine pas travailler autrement! lol! Entre Isa et Vincent, c'est le genre de commentaires que je reçois (ton baveux en option! ;)

    J'pense que c'est la seule façon de progresser! :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est beauuuuuuuuuuuuuuuuuuu
    j'adore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord !! J'adore aussi ! :-)

      Supprimer
  4. Magnifique, cette Sylvie! Si on pouvait la clôner...

    RépondreSupprimer
  5. @Pat : (les joues en feu) Toi... Je... C'est que... Arrgh ! Merci. Voilà. ;)
    @Hélène : Oh là, là ! Mauvaise idée, mauvaise idée !! :D

    RépondreSupprimer
  6. Ces touchants remerciements me vont droit au coeur. C'est fantastique de se faire dire qu'on est utile et que c'est apprécié. Merci ++, Pat.

    Sauf que...

    Ne vous y trompez pas, lecteurs, je ne suis pas aussi altruiste que cet auteur pense. Nenni. Il ne me croit pas vraiment, mais c'est pour MOI que je lis et commente ces manuscrits. Si, si. De un, ils sont captivants. De deux, c'est un exercice qui m'aiguise l'oeil et qui m'oblige à fouiller les dictionnaires, Antidote, et autres outils de torture, chaque fois que j'ai un doute. Résultat : j'apprends mon français toujours un peu plus, je note des expressions, des nuances entre des synonymes, je me démêle les pinceaux dans mes temps de verbe (quelle plaie, parfois !). Alors, vous comprendrez que pour la romancière en moi, c'est ni plus ni moins qu'une aubaine. Un grand bénéfice.

    Par contre... c'est vrai que je ne consacrerais pas tout ce temps à n'importe qui. En plus d'être talentueux, cet auteur possède une qualité très importante : il est réceptif. Et travaillant. Je vous le dis, surveillez-le, il ira loin. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Sylvie. Par le passé, avant A1, je lui ai fait le même commentaire : cet auteur ira loin. Je suis full-archi contente pour lui. Et j'ai très hâte de lire A4. :-)

      Supprimer
    2. Tu es trop gentille, Annie. Merci :)

      Supprimer
  7. En effet, Sylvie me semble être une lectrice en or ! Elle tripote tes bouquins pour la bonne cause :)

    Je me souviens du temps où je faisais lire tous mes textes à ma mère en lui ordonnant de me dire rien que la vérité, toute la vérité. J'ai fini par lui interdire le rôle de bêta-lectrice, parce qu'une mère, c'est trop gentil pour être constructif...

    RépondreSupprimer
  8. Comme c'est merveilleux, de trouver SON lecteur ou SA lectrice...

    Moi, tout le monde le sait, c'est Gen, ma première lectrice. Je l'adore. Comme elle le dit ici, il y a souvent un petit ton baveux dans nos commentaires, mais c'est toujours fait avec les meilleures intentions. On se taquine, on se dit les vraies affaires et ça aide tellement nos textes à évoluer!!!

    Bien d'accord avec Julie-Anne, les mères, c'est pas fait pour être bêta-lectrice. Trop gentilles... et pas objectives pour cinq sous! ;)

    RépondreSupprimer
  9. @Gaby
    Tout le plaisir est pour moi :)

    @Gen
    Je me vois pas faire autrement non plus! Une paire de yeux capable de froncer les sourcils, c'est TRÈS utile.

    RépondreSupprimer
  10. @idmuse
    :)
    C'est beau l'entraide.

    @Hélène
    Ah, je ne suis pas contre l'idée! À deux, elles devraient pouvoir nous pondre rapidement ce prochain roman!

    RépondreSupprimer
  11. @Sylvie
    Talentueux, réceptif, travaillant...?

    J'vais t'envoyer à ma place pour passer mes entrevues!

    RépondreSupprimer
  12. @Julie-Anne
    Je te souhaite de trouver un lecteur du genre, dans ce cas. C'est vrai qu'une maman c'est un peu trop doux, parfois ;)

    @Isa
    Oui, des fois, ça fait du bien de se faire piquer son orgueil un peu ;) Ça motive.

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui je connais ça ! Être assis sur sa chaise et attendre le lecteur potentiel. Il finit par arriver, prend le livre en main, regarde la 4e de couv, regarde l'auteur et avec une mine dubitative : "Non ça ne m’intéresse pas !" Au suivant...

    RépondreSupprimer
  14. Il était temps que je vienne ici. Pourquoi je ne suis pas venue avant, me le demande. Je connais quasiment tout le monde, virtuellement pour la plupart, mais quand même.
    Contente pour toi que tu es une aussi bonne lectrice, c'est très précieux, mais pas certaine que tu aurais dû parler de Sylvie en ces termes, on va te l'arracher, on va la vouloir nous aussi!

    RépondreSupprimer
  15. @Jeanmi
    Ah? J'ai l'impression que vous vouliez commenter un autre billet, je me trompe?

    RépondreSupprimer
  16. @ClaudeL
    Sylvie, je la partage pas avec personne ;)

    Oh, et sois la bienvenue ici. L'Avis d'Expulsion accueille tout le monde! Faut seulement être à l'aise avec les longs silences...

    RépondreSupprimer